Les banques sont-elles solidaires des îles du nord?

Les particuliers et entreprises anéantis par le passage d’Irma dans les îles du nord, ne comprennent pas que les banques poursuivent les prélèvements de frais sur les comptes, alors même que l’activité est totalement interrompue et que la plupart des habitants des iles sont dans l’incapacité de percevoir un salaire  ou une  indemnité et surtout de sortir du cash puisque les guichets automatiques ne sont même  pas approvisionnés.

En l’absence d’un redémarrage même à minima de l’économie il apparaît impératif que les banques cessent toutes les ponctions liées à la gestion des comptes des particuliers et des entreprises de Saint Martin et Saint-Barthélemy.

Une telle attitude est déjà qualifiée de criminelle car elle s’ajoute au difficultés du quotidien, en dépit des promesses faites par l’Etat et il est à craindre que les relations avec les banques soient lune étincelle qui déclenchera une nouvelle explosion de colère si rien n’est fait pour enfin  » humaniser » la relation client à la hauteur de la catastrophe Irma.

Laisser un commentaire