QUE DEVIENT NOTRE GEOTHERMIE ?

Au mois de juillet 2016, malgré le combat héroïque d’une centaine de Guadeloupéens, regroupé dans le Collectif de Défense du Patrimoine Géothermique de la Guadeloupe, la centrale de Bouillante a été vendue 50 millions d’euros par l’Etat à la société Israélo-américaine – Ormat Technologies. L’affaire a été réglée entre Macron, à l’époque ministre de l’économie,  Ségolène Royal ministre de l’écologie et ORMAT.

Bien l’’unité de Bouillante ait été entièrement rénovée il y a deux ans avec des fonds publics et que la région Guadeloupe y ait largement contribué, en accordant des exonérations d’octroi de mer depuis 30 ans sur la livraison et l’importation de tous les biens d’équipements et les pièces détachées, les autorités guadeloupéennes, c’est-à-dire la Région a été écartée du tour de table. (Mais le voulait-elle ?)

 

  • Pourquoi l’EDF s’est elle désengagée du capital de la centrale de Bouillante ?
  • Pourquoi cette différence dans le calcul du coût de production entre l’EDF et l’ADEME ?
  • A quel prix l’EDF achète-elle le  MW d’électricité produite par la centrale ?
  • Quelles sont les causes du déficit de 500 000 € et de l’endettement de 23 millions d’euros  ?
  • Pourquoi l’audit technico-économique du site de Bouillante, prévu en avril 2011 n’a jamais abouti à un rapport officiel (rapport de la Cour des comptes d’Octobre 2014….) ?

Le cycle de production de l’énergie électrique habituellement utilisée par Ormat Technologies est à fluide binaire et suppose l’utilisation de fluides tels le pentane ou l’hexopentane réputé dangereux. Ceci est contraire à la législation française sur le risque industriel en milieu urbain

Autant de questions, sans réponses, qui méritent absolument une enquête parlementaire.

En référence à l’article 51-2 de la Constitution, le COLLECTIF avait adressé le 20 mai 2016 à tous les parlementaires de la Guadeloupe un courrier, afin qu’en leurs qualités de parlementaires, ils prennent l’initiative de déposer une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête aux fins de recueillir des éléments d’information sur les conditions de vente de Géothermie Bouillante par SAGEOS à la société Ormat Technologies.

Evidemment, ils n’ont rien fait !

Depuis c’est silence radio, rien ne filtre. Nous savons simplement qu’Ormat a augmenté ses tarifs et signé un contrat de vente de 10 ans avec EDF.

  • Les investissements promis par Ormat ont-ils été réalisés ?
  • Qu’elles retombées pour le peuple guadeloupéens ?
  • Quels sont les profits réalisés par les actionnaires sur cette richesse de la Guadeloupe ?

Puisque les nouveaux parlementaires font actuellement la tournée des popotes, nous leur demandons d’étudier ce  dossier et de prendre les initiatives nécessaires, afin que les intérêts des Guadeloupéens ne soient pas bradés.

Laisser un commentaire