Des cyclones et la sécurité civile

Ça y est ! Nous voila au pied du mur !
Et c’est « au pied du mur que l’on voit le maçon », le blagueur, l’arnaqueur….
Car nous sommes bien sur dans une immense arnaque.
On nous fait croire que le système français est le meilleur, le sauveur, celui qui serait le plus apte à même de nos porter secours en cas de catastrophe.
Mon œil !
La preuve est là !
Comment admettre que des personnes sinistrées, démunies de tout, non éduquées, non informées,… comprennent que l’on puisse commencer à venir à leur secours sérieusement plus de 48h après ce terrible sinistre alors que la Guadeloupe ne se trouve qu’à 250 km de distance ?

Rappelez-vous, La France, L’Union Européenne est venu nous faire un cinéma d’exercice Richter 2017, fin mars 2017, à grand renfort de publicité et de propagande : on est capable de vous porter secours, vive nous, … mais on ne vous forme pas, on ne vous éduque pas, et pire on vous demande de vous renier…..
On a oublié que nous sommes tout petits, pas de grandes îles, loin de la « mère patrie »….

Le résultat est là !
Un Ouragan, certe puissant, bousille des territoires, sans que les populations ne soient vraiment informées du phénomène, de ce qu’est un Cyclone Tropical, de ce à quoi correspondent les alertes, de ce qu’il faut faire quand on aborde la saison cyclonique , à l’avance, au mois de juin,…..

TOUT CE QUE L’ON SAVAIT FAIRE DÉJÀ AVANT, lorsque que la Guadeloupe et la Martinique faisait partie culturellement des Petites-Antilles, lorsque l’on vivait avec nos coutumes ancestrales rodées par des années de bon sens et d’expériences, avant que la France, INCOMPÉTANTE, ne nous mette le grappin dessus en nous assomant de produits étrangers qui nous rendent malades, qui polluent notre environnement, de lois et principes qui TUENT notre savoir vivre, ou certains de nos enfants sont devenus « in-élevables », incontrolables, ou nos relations de voisinage sont devenues égoïstes, mercantiles, non fraternelles,…. Et j’en passe….

Cela fait des années qu’on le dit, certes en cas de séisme majeur, mais c’est aussi valable pour les cyclones. Et c’est d ‘autant plus valable que cette expérience malheureuse est en train de mettre en évidence cette incompétence, cette impréparation, … car on fait un exercice après catastastrophe, une fois de plus avec un véritable évènement.
Qu’en serait-il en cas de tremblement de terre majeur nous affectant simultanément martinique, guadeloupe,…. ?

Il faut que les populations de nos îles soient capables de devenir autonomes, pendant plusieurs jours après catastrophe : soins de premiers secours, soins psychologiques, abris de fortune, nourriture et eau, et autres évidences dans de telles situations….
Il faut donc les former, … se former, … Au lieu de vivre « comme un petit oiseau sur une branche » qui va s’envoler au premier coup de vent….

Arrêtons aussi de faire du sensationnel : irma n’est que le cinquième ouragan aussi fort de ces 40 dernières années seulement.
Ça fait peur au gens et c’est contre productif.

Ce n’est pas non plus de la faute du rechauffement climatique : c’est une argumentation criminelle pour se dé-responsabiliser en ne reconnaissant pas nos responsabilité collectives dans notre non préparation à affronter de tels phénomènes naturels tout à fait classiques et normaux.

One comment

  1. Guadeloupe, le 16 sept 2017 – 15h00 locales (UTC -4).

    UN GROS COUP DE GUEULE, EN CE JOUR ANNIVERSAIRE DU CYCLONE TROPICAL HUGO 1989 :
    Tout le monde a des arguments pour excuser ou expliquer ce qui s’est passé dans les Îles du Nord.
    C’est de la faute de l’Ouragan IRMA….
    SAUF QUE :
    Saint-Barthélemy s’est bien préparé et n’a aucun souci majeur pour gérer sa catastrophe.
    Cela a été dit et bien dit par le Président du PTOM (Pays et Territoire d’Outre-Mer) qu’est devenu St-Barth.
    Ce n’est pas qu’une affaire de riches, mais de préparation et d’organisation adéquate sur une Île de 24 km2 (moins de deux fois Les Saintes) et de 9000 habitants dirigés par des autochtones qui connaissent ce qu’est un cyclone.
    Veuillez noter qu’il n’y a pas plus d’eau et de nourriture à St-Barth qu’à St-Martin (coté français = 53 km2), mais qu’aucun St-Barth ne réclame ce genre d’aide…..
    ILS AVAIENT DONC QUELQUE PART PRÉVU LES CHOSES…..
    Et vous avez sûrement remarqué que la mesquinerie française agit déjà contre le Président MAGRA….. Quels connards nos gourvernants….

    ET VOILA QUE L’HISTOIRE EST EN PASSE DE SE RÉPÉTER…..
    LA GUADELOUPE EST SUR LA TRAJECTOIRE DIRECTE (ET LES ÎLES DU NORD APRÈS) DE LA FUTURE TEMPÊTE TROPICALE MARIA QUI SE TROUVE À PROXIMITÉ DE L’ARC ANTILLAIS ET PERSONNE NE DIT RIEN. CE PHÉNOMÈNE EST SUSCEPTIBLE DE NOUS INTÉRESSER DÈS CE LUNDI 18 EN DÉBUT DE SOIRÉE.
    AUX JOURNAUX RADIOS DE 13h CE SAMEDI 16, RIEN….. DEMAIN C’EST DIMANCHE, ET LUNDI ON DEVRAIT AVOIR DES CONDITIONS DE FORCE TEMPÊTE, SI LES PRÉVISIONS SONT VÉRIFIÉES.

    JE CROIS SAVOIR QU’ON NE MET PAS LES ALERTES TROP TÔT POUR NE PAS AFFOLER LA POPULATION, MAIS QUAND QUELQU’UN EST INFORMÉ ET SAIT CE QU’IL A À FAIRE AVANT, CELA SE PASSE MIEUX, IL ME SEMBLE….
    EN FAIT ON ORGANISE LA BOUSCULADE D’AVANT LE PASSAGE DU MAUVAIS TEMPS….
    ON AIME VOIR LES GUADELOUPÉENS PANIQUER, S’ENGUEULER,….SINISTRÉS,….
    APRÈS, LA FRANCE VIENT AU SECOURS,….

    PERSONNELLEMENT, JE TROUVE CE COMPORTEMENT CRIMINEL, ET JE PÈSE MES MOTS.

    DERNIÈRE NOUVELLE : LA TEMPÊTE MARIA VIENT D’ÊTRE BAPTISÉE À 17h loc.. ELLE SE SITUE À 1000 KM DANS L’EST SUD-EST DES PETITES ANTILLES.

Laisser un commentaire